I- La Robotique du passé


Voici un tableau chronologique de la Robotique du passé (domestique et industrielle) :

XVIIe siècle

Ce sont des poupées qui fonctionnent comme des horloges.
Seulement la tête, les pieds et les mains bougent mais tout un système de poulies guide leurs mouvements, et les arrête quand elles récitent un conte.

XVIIIe siècle

Le Joueur de tambourin et flageolet ( proche de la flûte à bec ) avec près de 20 airs différents il connut en avril 1738 un vif succès à l’Académie des Sciences, qui le jugea extrêmement ingénieux. La programmation se faisait sur des cylindres à picots, comme pour les boîtes à musique : quinze leviers mobiles transmettaient le mouvement par des fils. Ces anatomies mouvantes reproduisaient les fonctions vitales de l’être humain telle la respiration, la digestion et la circulation sanguine.

1961: Le premier robot industriel

Unimate est le premier robot industriel. Il est en fait un descendant direct des télémanipulateurs développés pour les besoins du nucléaire. Il est vendu à partir de 1961 par la société américaine Unimation, créée par George Devol et Joseph Engelberger. Il est utilisé pour la première fois sur les lignes d’assemblage de General Motors.

Page réalisée par Mandy YOCUM et Nicolas STACHOWIAK

Comments are closed.